Programme et travaux admissibles

Liste des travaux de mise en valeur admissibles à une aide financière

L’Agence supporte financièrement la réalisation de travaux sylvicoles réalisés sur son territoire. Depuis le 1er avril 2016, la grille des taux applicables par traitement admissible est définie annuellement par le MFFP.

Le Ministre détermine annuellement la contribution du programme aux travaux sylvicoles. Cette contribution varie de 80 % à 95 % de la valeur réelle des travaux. Le ministre a mandaté le BMMB (Bureau de mise en marché des bois) pour définir, pour chaque traitement, un coût de réalisation (technique et exécution) représentant la valeur réelle (à 100 %) sur la base des rendements de travailleurs sylvicoles ou d’opérateurs professionnels encadrés par du personnel technique.

Lorsqu’un traitement sylvicole est réalisé sur un boisé privé, la contribution financière du producteur forestier représente le montant requis entre l’aide financière de l’Agence et la valeur réelle des travaux.

La grille de taux présente distinctement les montants octroyés pour la technique et l’exécution.

Télécharger la Grille provinciale des taux 2019-2020

Télécharger le Cahier provincial de références techniques 2019-2020

Télécharger les Modalités de livraison 2019-2020  pour le territoire de la Mauricie

Liste détaillée des activités financées 

Préparation de terrain

La préparation de terrain consiste à rendre le terrain favorable à la mise en terre d’une quantité optimale de plants dans des microsites propices au reboisement ou à favoriser l’implantation d’une régénération naturelle.

[table id=1 /]

Mise en terre

C’est la mise en terre de boutures, de plançons, de plants à racines nues ou de plants en récipients pour la production de matière ligneuse. L’opération de mise en terre de plants est considérée comme une plantation lorsque le nombre de plants à mettre en terre est de 1 500 et 1 200 plants ou plus à l’hectare dans le cas des résineux et des feuillus respectivement. En dessous de cette limite, il s’agit d’un regarni. Les plants de reboisement doivent être utilisés en priorité au regarni des plantations des années antérieures.

[table id=2 /]

Enrichissement / Regarni

L’enrichissement est l’introduction ou l’augmentation du nombre de tiges d’essences d’ombre dans un peuplement afin d’améliorer la qualité de la régénération et du peuplement quant à l’espèce. L’enrichissement peut aussi viser le reboisement de pins blancs ou d’épinettes afin de minimiser les risques d’attaque par le charançon du pin blanc. Le regarni est la mise en terre de plants de reboisement aux endroits où la régénération est insuffisante sur une aire forestière dans le but d’obtenir le coefficient de distribution recherché en essences commerciales sur cette superficie.

[table id=3 /]

Mise en terre sans préparation de terrain

C’est la mise en terre de boutures, de plançons, de plants à racines nues ou de plants en récipients pour la production de matière ligneuse.

[table id=4 /]

Ensemencement

[table id=5 /]

Entretien de plantation

C’est le contrôle de la végétation nuisible pour faciliter la croissance de la régénération naturelle et artificielle des essences recherchées. Il vise aussi la protection de la régénération contre des agents nuisibles, tels les insectes, les maladies et les animaux.

[table id=6 /]

Traitement non commerciaux

[table id=7 /]

Traitements intermédiaires

[table id=8 /]

Traitements commerciaux - Récolte conventionnelle

[table id=9 /]

Traitements commerciaux - Récolte mécanisée

[table id=10 /]

Voirie forestière

[table id=11 /]

Conseils techniques sans exécution

[table id=12 /]

Notez que vous aurez besoin d’Acrobat Reader afin de lire les documents